Romains 9.1-18

1 Je suis uni au Christ, donc, je vais dire la vérité, je ne vais pas mentir. Ma conscience guidée par l'Esprit Saint me dit aussi que c'est vrai. 2 Mon cœur est plein d'une grande tristesse et je souffre sans cesse. 3 Oui, je souhaiterais moi-même être rejeté par Dieu et séparé du Christ pour mes frères et sœurs juifs. Ils sont du même peuple que moi, 4 ce sont des Israélites. Dieu a fait d'eux ses enfants, il leur a montré sa gloire, il a fait alliance avec eux, il leur a donné la loi, le culte, les promesses5 et les ancêtres célèbres. C'est dans leur peuple que le Christ est né comme être humain, lui qui est Dieu au-dessus de tout. Louange à lui pour toujours ! Amen ! 6 Pourtant la promesse de Dieu n'a pas été sans résultat. En effet, ceux qui sont nés d'Israël n'appartiennent pas tous au vrai peuple d'Israël. 7 Et ceux qui sont nés dans la famille d'Abraham ne sont pas tous ses vrais enfants. Oui, Dieu a dit à Abraham : « Les enfants que je t'ai promis, tu les auras par Isaac. » 8 Voici le sens de ces paroles : ce ne sont pas les enfants nés de la volonté d'un homme et d'une femme qui sont les enfants de Dieu. Les vrais enfants, ce sont les enfants nés de la promesse de Dieu. 9 Voici les paroles de la promesse : « Je reviendrai dans un an, et Sara aura un fils. » 10 Ce n'est pas tout : il y a aussi Rébecca. Elle a eu deux enfants du même père, notre ancêtre Isaac. 11 Ses enfants n'étaient pas encore nés, ils n'avaient encore fait ni bien ni mal. Pourtant Dieu a dit à Isaac : le frère aîné servira le plus jeune. Les Livres Saints le disent : « J'ai préféré Jacob à Ésaü. » Ceci s'est passé pour que le projet de Dieu se réalise. Dieu choisit les gens librement, ce choix ne dépend pas de leurs actes, mais il dépend seulement de Dieu qui les appelle. 14 Qu'est-ce que cela veut dire ? Est-ce que Dieu est injuste ? Sûrement pas ! 15 En effet, il a dit à Moïse : « J'aurai pitié de qui je veux avoir pitié, je serai bon avec qui je veux être bon. » 16 Donc la bonté de Dieu ne dépend pas de ce que les gens veulent, ni de leurs efforts, mais elle dépend seulement de Dieu qui a pitié. 17 Dans les Livres Saints, Dieu dit au roi d'Égypte : « Je t'ai fait roi pour montrer ma puissance en toi et pour faire connaître mon nom sur toute la terre. » 18 On le voit, Dieu a pitié de qui il veut, et il ferme le cœur de qui il veut.

Retour aux 4' minutes
Guide biblique développé par la Ligue pour la lecture de la Bible.
Logo Bible en 6 ans
Lectionnaire Bible en 6 ans © Fédération Protestante de France 2007
Traduction de la Bible utilisée : Parole de Vie © Société biblique française
 



 
 Recevoir une notification
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.