chaque semaine l'Ère du temps en lien avec l'actualité

Des rois de Pacotilles…

Publié le 30.12.21
Nous venons d’apprendre, ce dimanche 26 décembre la mort de l’archevêque Anglican Desmond Tutu. Ce prêtre anglican d’Afrique du Sud était la dernière grande figure de la lutte contre l’apartheid encore en vie. Il a passé la plus grande partie de sa vie à combattre ce régime autoritaire basé sur la ségrégation raciale. Il avait reçu, en 1984, le prix Nobel de la paix pour sa lutte pacifique. Après la chute de l’apartheid, il a présidé la commission-vérité et réconciliation qui devait, l’espérait-il, permettre de tourner la page de la haine raciale. Il rêvait d’une nation « Arc-en-ciel » où tous auraient les mêmes droits, les mêmes devoirs, une nation sans haine et sans parti pris.
Malheureusement, ses espoirs ont été déçus, en 2013 il dénonce le parti qu’il a soutenu jusque là en faisant cette déclaration : Je n’ai pas combattu pour chasser des gens qui se prenaient pour des dieux de pacotille et les remplacer par d’autres qui pensent en être aussi.

Si nous changeons d’échelle et passons de « l’Histoire » avec un « H » majuscule à la nôtre, nous trouvons de vraies similitudes. Nous avons bénéficié du combat héroïque du Christ contre le mal et la mort ; au prix de sa vie et grâce à sa résurrection, il nous a délivré de l’esclavage de la méchanceté, des ténèbres et de la peur en faisant de nous ses enfants.

Aussitôt libérés, notre tendance naturelle est de nous approprier le trône vacant et de nous proclamer « rois ». Rois de nos vies, rois du royaume de notre égoïsme, rois de nos petites ambitions personnelles, roi d’un territoire qui a pour centre notre nombril…

Alors que cette année s’achève et avant de faire nos vœux et de se lancer dans la prochaine, prenons-nous le temps de méditer sur cette réalité essentielle : qui est assis sur le trône ? Le seul vrai Dieu ou des dieux de pacotilles…
Heureusement pour nous le Christ lui aussi est pacifique, s’il veut nous détrôner pour régner dans nos vies, il le fait par le pouvoir de l’amour et de la bienveillance. Laissons-le nous aimer, laissons-lui toute la place…
J'aime, je partage

Galates 5.1

Le Christ nous a rendus libres pour que nous connaissions la vraie liberté. C’est pourquoi tenez bon et ne vous laissez pas réduire à nouveau en esclavage.

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.