chaque semaine l'Ère du temps en lien avec l'actualité

Les compromis

Publié le 30.6.22
Il y a quelques semaines les élections législatives françaises ont eu lieu et le résultat des urnes a été sans appel : le parti du Président a perdu sa majorité absolue qui lui avait permis, lors de son premier quinquennat, de gouverner selon son bon plaisir et sans opposition aucune ! Mais le fait est qu’au sortir de ces élections, aucun parti n’a réussi à convaincre pleinement. Ceci implique qu’il n’y a pas de majorité pour pouvoir gouverner sans entraves ! Il en découle que certains partis devront s’allier, du moins sur certains dossiers et pour ce faire, ils devront donc faire des compromis.

Ce mot « compromis », si cher aux oreilles des Suisses, est pour eux une réalité quotidienne. Ils connaissent, de longue date, un gouvernement constitué des quatre partis majoritaires au niveau de l’exécutif et de davantage de partis au niveau du législatif. Et pourtant, ce même mot résonne presque comme une insulte aux oreilles des Français. Selon un reportage que j’ai regardé où des journalistes interrogeaient des personnes choisies au hasard dans la rue, ce mot évoque pour certains « quelque chose de mou, flasque, sans caractère », voire « pas sexy ! » tandis que d’autres disaient simplement : « impossible ! ».

Pourtant, dans notre vie quotidienne, à moins que nous ne vivions comme des ermites au fin fond d’une forêt, des compromis interviennent à longueur de journée dans nos relations, que ce soit en famille, dans un contexte professionnel, dans les milieux associatifs et aussi dans nos églises.

En effet, même les personnes les plus proches de nous, celles que nous aimons tendrement ne sont pas toujours du même avis que nous (ou nous du leur !). Alors il nous faut bien trouver un terrain d’entente si nous souhaitons aller de l’avant en évitant de voir les situations s’enliser et arriver carrément à une guerre de tranchées où en définitive il n’y a que des perdants.

Naturellement, il n’est pas question de renoncer à nos valeurs fondamentales, mais il y a tant d’autres domaines où parfois nous restons bloqués sur nos positions, certains d’avoir raison et qui, lorsque nous prenons le temps de les examiner, ne sont que des détails … Il est sage et source de paix et d’harmonie de regarder à ce fond qui nous unit plutôt que de se fixer sur nos divergences de forme.
Romains 12.18

Si cela est possible, dans la mesure où cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes

J'aime, je partage
J'aime, je partage

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.