chaque semaine l'Ère du temps en lien avec l'actualité

Publicité mensongère !

Publié le 4.8.22
Si, comme moi, vous n’avez pas encore téléchargé sur votre téléphone portable l’application pour le réseau social de mini-clips vidéo TikTok, vous avez peut-être reçu la publicité que l’entreprise fait circuler actuellement : « Téléchargez TikTok ! Le bonheur est si simple. »

Même si je n’ai pas TikTok, j’ai d’autres applications pour des réseaux sociaux sur mon téléphone et mon ordinateur, dont les vidéos me font régulièrement perdre de longues minutes. C’est tellement facile de cliquer sur des images d’exploits spectaculaires, de personnes séduisantes, ou d’animaux mignons… En tout cas, cela me semble beaucoup plus facile que de faire quelque chose d’utile comme travailler, écrire un courrier ou même lire… Parfois, c’est même plus facile de cliquer sur des clips vidéo que de dormir !

Facile, oui, mais est-ce à dire que j’y trouverai le bonheur ? Je suis certain que non (d’ailleurs, ça me réjouirait d’apprendre que quelqu’un fasse un procès à TikTok pour publicité mensongère !) Justement, l’essentiel de la production artistique, cinématographique ou littéraire de notre époque tend plutôt à dire que le bonheur est compliqué, et qu’en tant qu’êtres humains, nous semblons singulièrement peu équipés pour le trouver et le garder. Et puis, c’est une de nos expériences humaines les plus fondamentales : le bonheur nous échappe si nous baissons la garde, si nous nous laissons aller à l’oisiveté ou à la distraction, si nous ne savons pas cultiver et protéger les fleurs fragiles du bonheur quand elles s’ouvrent dans le jardin de notre existence…

Et puis l’apôtre Paul et le psalmiste David avaient tous les deux compris que les racines du bonheur ont besoin du terreau du pardon divin pour pouvoir vraiment nourrir une fleur épanouie.
Romains 4.6-7

Et David chante son bonheur, le bonheur de celui que Dieu reconnaît comme juste, sans tenir compte de ses actes : « Voici des gens heureux : Dieu a enlevé leurs fautes, il a pardonné leurs péchés. »

J'aime, je partage
J'aime, je partage

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.