chaque semaine l'Ère du temps en lien avec l'actualité

Un amour sélectif

Publié le 5.5.22
Existe-t-il des degrés dans l’amour et dans l’accueil que nous réservons à notre prochain ? Sommes-nous plus sensibles à la détresse de nos proches qu’à la souffrance de personnes qui nous sont parfaitement étrangères ? Bien sûr, c’est évident et c’est normal, me direz-vous, et vous aurez parfaitement raison ! On ne peut pas prétendre aimer tout le monde de la même manière et les grandes déclarations bourrées de bonnes intentions s’effritent vite au contact de la réalité.
À ce titre, la guerre en Ukraine est un exemple criant des différences que nous faisons entre les êtres humains en fonction de leur origine et de leur race. Le flot de réfugiés ukrainiens nous émeut aux larmes, car ils proviennent d’un pays proche du nôtre, sans être frères, nous nous sentons au moins cousins et nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour les accueillir au mieux chez nous. Bel exemple de fraternité humaine et d’élan de générosité.

Mais pourquoi sommes-nous restés tellement indifférents face au drame syrien, d’une ampleur tout autre, ou aux massacres de populations civiles faisant plusieurs millions de morts au Congo ? En l’espace de 20 ans, la guerre civile en RDC a fait des millions de victimes directes et indirectes, faisant de ce conflit le plus meurtrier depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. En avons-nous entendu parler ? Nous sommes-nous émus ?

Avons-nous vraiment le droit de détourner le regard de ce qui se passe loin de chez nous ? Pensons-nous que notre générosité pour les Ukrainiens permettra d’effacer notre lâcheté face à d’autres massacres que nous avons choisi d’ignorer !

Je n’écris pas cela avec un esprit de jugement. Je suis le premier à me reconnaître dans ce triste constat, mais ma question est : est-ce vraiment ainsi que l’on se comporte dans le Royaume ? Notre amour ne devrait-il pas être plus grand, plus généreux et pas simplement dicté par des mécanismes humains, mais inspiré par l’amour du Père ?
Matthieu 5.46-48

Si vous aimez seulement ceux qui vous aiment, quelle récompense est-ce que Dieu va vous donner ? Même les employés des impôts font la même chose que vous ! Et si vous saluez seulement vos frères et vos sœurs, qu'est-ce que vous faites d'extraordinaire ? Même les gens qui ne connaissent pas Dieu font la même chose que vous ! Soyez donc parfaits, comme votre Père dans les cieux est parfait ! »

J'aime, je partage
J'aime, je partage

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.