18Les Livres Saints disent : « C'est déjà difficile pour des gens qui font le bien, d'être sauvés. Alors, les gens mauvais et les pécheurs, qu'est-ce qu'ils vont devenir ? »

Difficile n’est pas impossible

Le salut pourrait-il découler de nos actes, difficile mais pas impossible semble dire ce texte ?! Cela interroge la théorie de la grâce imméritée et gratuite. D’autres textes déclarent par exemple qu’il n’y a pas un seul juste sur la terre. Si tous sont pêcheurs, il n’était pas très utile que Pierre nomme la première catégorie, celle des gens qui font le bien et qui ont des difficultés à être sauvé.

Mais on peut aussi comprendre que les gens qui font le bien ont plus de facilité à accepter le salut par la grâce que les gens mauvais. Est-ce vraiment le cas ?

Le souci de Pierre, c’est surtout que les croyants restent fidèles malgré les souffrances, qu’ils continuent à faire le bien et ne se découragent pas. Et ça c’est parfois difficile, malgré le salut reçu gratuitement.
Guide biblique développé par la Ligue pour la lecture de la Bible.
Logo Bible en 6 ans
Lectionnaire Bible en 6 ans © Fédération Protestante de France 2007
Traduction de la Bible utilisée : Parole de Vie © Société biblique française
 



 
 Recevoir une notification
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.