21Saül répond : « J'ai eu tort. Reviens, mon fils David ! Je ne te ferai plus de mal puisque, cette nuit, tu as respecté ma vie. Oui, j'ai agi comme un fou, je me suis complètement trompé. » 22David dit : « Mon roi, ta lance est ici. Envoie un de tes serviteurs la chercher.

Pardonner n’est pas fermer les yeux

Comment agir avec ceux ou celles qui nous font du mal et qui plus tard nous disent : « j’ai changé, je ne recommencerai plus » ? Ne pas prendre au sérieux leur repentance, ce serait les enfermer dans leur faute. Leur faire confiance trop vite, c’est s’exposer à un danger.

Le comportement de David peut nous inspirer. Il refuse de considérer Saül comme son ennemi et de se venger. En même temps, il sait à quoi s’en tenir, car ce n’est pas la première fois que Saül reconnaît ses torts sans cesser de le pourchasser. David décide donc de garder ses distances et partira vivre dans un autre pays.

Et si pardonner ne consistait pas à fermer les yeux, mais à les ouvrir en grand ?
Guide biblique développé par la Ligue pour la lecture de la Bible.
Logo Bible en 6 ans
Lectionnaire Bible en 6 ans © Fédération Protestante de France 2007
Traduction de la Bible utilisée : Parole de Vie © Société biblique française
 



 
 Recevoir une notification
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.