C’est à moi, c’est moi

Le sentiment de propriété nous habite dès notre plus jeune âge. « C’est à moi ». Seulement là c’est l’inverse, c’est à Dieu. Et lorsque l’on reconnaît que c’est à Dieu, alors on peut dire adieu à notre assurance, notre confiance dans ces choses matérielles qui ne nous appartiennent pas.

L’or et l’argent représentent toutes les richesses matérielles ; or nous sommes nous aussi matériels et cela nous donne l’impression que ce que nous prenons et accumulons nous appartient.

Mais le risque, comme l’a chanté Jean-Jacques Goldman, c’est que cela devienne notre religion : je prie les choses et les choses m’ont pris, c’est plus « je pense », mais « j’ai » donc je suis.

Où se trouve mon identité ? En quoi est-ce que je me confie ?
Guide biblique développé par la Ligue pour la lecture de la Bible.
Logo Bible en 6 ans
Lectionnaire Bible en 6 ans © Fédération Protestante de France 2007
Traduction de la Bible utilisée : Parole de Vie © Société biblique française
 



 
 Recevoir une notification
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.