Actes 10.28

28Il leur dit : « Vous le savez, un Juif n'a pas le droit d'être l'ami d'un étranger ni d'entrer dans sa maison. Mais Dieu vient de me montrer une chose : je ne dois pas penser qu'une personne est impure et qu'il faut l'éviter.

le Cappuccin'O Lire le passage dans son contexte
Actes 10.23-48

23Alors Pierre fait entrer les trois hommes dans la maison et il les reçoit pour la nuit. Le jour suivant, Pierre part tout de suite avec les trois hommes. Quelques croyants de la ville de Joppé l'accompagnent. 24Le lendemain, il arrive à Césarée. Corneille l'attend déjà, il a rassemblé les gens de sa famille et ses meilleurs amis. 25Au moment où Pierre arrive, Corneille vient à sa rencontre. Il se jette à ses pieds pour le saluer avec grand respect. 26Mais Pierre le relève en lui disant : « Lève-toi ! Je ne suis qu'un homme, moi aussi ! » 27Et tout en parlant avec Corneille, il entre dans la maison. Là, Pierre voit beaucoup de gens rassemblés. 28Il leur dit : « Vous le savez, un Juif n'a pas le droit d'être l'ami d'un étranger ni d'entrer dans sa maison. Mais Dieu vient de me montrer une chose : je ne dois pas penser qu'une personne est impure et qu'il faut l'éviter. 29Je suis venu sans hésiter quand vous m'avez appelé. Je voudrais donc savoir pourquoi vous m'avez fait venir. » 30Corneille répond : « Il y a trois jours, à cette heure-ci, à trois heures de l'après-midi, je priais dans ma maison. Tout à coup, un homme aux vêtements brillants s'est trouvé devant moi31et il m'a dit : “ Corneille, Dieu a entendu ta prière. Il n'a pas oublié les dons que tu fais aux pauvres. 32Envoie des gens à Joppé, pour faire venir Simon qu'on appelle aussi Pierre. Il habite au bord de la mer, dans la maison d'un autre Simon, un artisan qui travaille le cuir. ” 33J'ai immédiatement envoyé des gens chez toi, et tu as bien voulu venir. Maintenant, nous sommes tous ici devant Dieu, nous sommes prêts à écouter tout ce que le Seigneur t'a commandé de nous dire. » 34Alors Pierre prend la parole et dit : « Maintenant, je comprends vraiment que Dieu accueille tout le monde. 35Si quelqu'un le respecte avec confiance et fait ce qui est juste, cette personne plaît à Dieu. C'est vrai dans tous les pays. 36Dieu a envoyé sa parole au peuple d'Israël : il lui a annoncé la Bonne Nouvelle de la paix par Jésus-Christ, qui est le Seigneur de tous. 37Tout a commencé après que Jean a lancé cet appel : “ Faites-vous baptiser ! ” Vous savez ce qui est arrivé, d'abord en Galilée, puis dans toute la Judée. 38Vous savez comment Dieu a répandu la puissance de l'Esprit Saint sur Jésus de Nazareth. Jésus est passé partout en faisant le bien. Il guérissait tous ceux qui étaient prisonniers de l'esprit du mal, parce que Dieu était avec lui. 39Et nous, nous sommes témoins de tout ce qu'il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. On l'a supprimé en le clouant sur une croix. 40Mais, le troisième jour, Dieu l'a réveillé de la mort et il lui a donné de se montrer41non pas à tout le peuple, mais à nous. En effet, Dieu nous a choisis d'avance comme témoins. Quand Jésus s'est relevé de la mort, nous avons mangé et bu avec lui. 42Il nous a commandé d'annoncer la Bonne Nouvelle au peuple et de rendre ce témoignage : Jésus est celui que Dieu a choisi pour juger les vivants et les morts. 43Tous les prophètes ont parlé de lui en disant : “ Toute personne qui croit en Jésus reçoit par son nom le pardon des péchés. ” » 44Pendant que Pierre parle encore, l'Esprit Saint descend sur tous ceux qui écoutent la parole de Dieu. 45Les croyants d'origine juive qui sont venus avec Pierre sont très étonnés. En effet, Dieu donne largement l'Esprit Saint même à ceux qui ne sont pas juifs ! 46Les croyants entendent ces gens parler en langues inconnues et chanter la grandeur de Dieu. Alors Pierre dit : 47« Maintenant, ces gens ont reçu l'Esprit Saint comme nous. On ne peut donc pas les empêcher d'être baptisés dans l'eau. » 48Et Pierre commande de les baptiser au nom de Jésus-Christ. Alors tous lui demandent de rester quelques jours avec eux.

Casse-tête juif

La Loi est claire. Pas besoin d’aller plus loin. On s’arrête là. Oui, mais… ce terrible « mais » qui nous énerve tant quand il remet en question un système bien rodé, bien réglé. Donc « mais »… là c’est Dieu, celui qui a donné la loi, qui se contredit ! Alors pur ou impur ? Finalement, Pierre se laissera convaincre par cette nouvelle parole.

Il y a une part de subjectivité, de vécu du moment, qui a sa place dans la marche du croyant. C’est ce que Pierre expérimente. Il y a une relation avec Dieu, une écoute de son Esprit qui l’accompagne. La supposée objectivité de la lettre, la prédominance de la raison peuvent être bousculées. Ce que l’on croyait inébranlable, parce que fixé et figé depuis si longtemps, peut vaciller. C’est ce texte qui me le dit !
Vis-Le

Questions

Quand quelqu’un dit : « Dieu vient de me montrer ceci » … comment je réagis ?
J'aime, je partage
J'aime, je partage

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.