15Pourtant, selon les biens que le SEIGNEUR votre Dieu vous donnera là où vous habiterez, vous pourrez tuer un animal toutes les fois que vous le voudrez, pour en manger la viande. Tous ceux qui sont impurs et ceux qui sont purs pourront en manger, comme si c'était de la gazelle ou de la biche. 16Mais vous ne mangerez pas le sang de l'animal. Vous le verserez sur le sol, comme de l'eau.

Sacrée question

Il n’y a pas que les sacrifices dans la vie. Il y a aussi le plaisir de jouir de sa vie et d’un bon repas… et la chasse en fait partie. Confiture d’airelles, marrons confits et späzli l’accompagnent délicieusement.

Que tu sois religieux, croyant ou plutôt pas, comme la pluie et le soleil sont pour tous les humains, tu peux, ce n’est pas une obligation, tuer un animal pour le manger.

Mais, il y a un mais à ce met ! N’oublie pas la valeur de la vie, elle touche au sacré et elle ne t’appartient pas. Elle vient de Dieu, elle retourne à Dieu.

Ce rapport paradoxal entre plaisir de la vie et mise à mort peut parfois porter un trouble réel. Il faut remarquer que végétariens et autres véganes résolvent cette question de manière catégorique en choisissant de s’abstenir.
Guide biblique développé par la Ligue pour la lecture de la Bible.
Logo Bible en 6 ans
Lectionnaire Bible en 6 ans © Fédération Protestante de France 2007
Traduction de la Bible utilisée : Parole de Vie © Société biblique française
 



 
 Recevoir une notification
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.