Ézéchiel 5.11

11« Aussi vrai que je suis vivant, voici ce que je déclare, moi, le Seigneur DIEU : Vous avez rendu mon temple impur par vos actions horribles et par vos faux dieux. Eh bien, moi, je passerai le rasoir sur vous, je n'aurai pas un regard indulgent pour vous, je serai sans pitié.

le Cappuccin'O Lire le passage dans son contexte
Ezechiel 5.1-17

1Dieu m'a dit : « Toi, l'homme, tu prendras une épée coupante et tu t'en serviras comme d'un rasoir. Tu couperas tes cheveux et ta barbe. Tu les pèseras et tu les diviseras en trois parts. 2Quand Jérusalem sera prise, tu en brûleras une première partie dans un feu au milieu de la ville. Tu prendras la deuxième partie et tu la frapperas avec ton épée autour de la ville. Tu répandras au vent la troisième partie, et moi, je la poursuivrai avec mon épée. 3Mais tu garderas une petite quantité de poils et tu les mettras au fond de ta poche. 4Tu prendras quelques poils, tu les jetteras dans le feu et tu les brûleras. Le feu s'étendra et brûlera tout le peuple d'Israël. 5« Moi, le Seigneur DIEU, je dis ceci : Voilà ce qui arrivera à la ville de Jérusalem. Je l'avais placée au milieu des autres peuples, elle était entourée de pays étrangers. 6Les habitants ont désobéi aux règles et aux lois que je leur avais données. Ils ont fait plus de mal que les autres peuples dans les pays qui les entourent. En effet, ils ont rejeté mes règles et mes lois, ils ne leur ont pas obéi. 7Eh bien, moi, le Seigneur DIEU, voici ce que je dis : Vous avez causé plus de désordre que les autres peuples dans les pays qui vous entourent. Vous n'avez pas obéi à mes lois, vous n'avez pas suivi mes règles et vous n'avez même pas suivi celles des peuples qui vous entourent. 8C'est pourquoi moi, le Seigneur DIEU, voici ce que je dis : Je vais agir contre vous, habitants de Jérusalem. Je vais appliquer mon jugement en pleine ville sous les yeux des autres peuples. 9À cause des actions horribles que vous avez commises, j'agirai contre vous comme je ne l'ai jamais fait, et je ne le ferai plus jamais. 10Dans la ville, les parents mangeront leurs enfants, les enfants mangeront leurs parents. J'appliquerai mon jugement contre vous et je ferai partir de tous les côtés tous ceux qui seront encore en vie. 11« Aussi vrai que je suis vivant, voici ce que je déclare, moi, le Seigneur DIEU : Vous avez rendu mon temple impur par vos actions horribles et par vos faux dieux. Eh bien, moi, je passerai le rasoir sur vous, je n'aurai pas un regard indulgent pour vous, je serai sans pitié. 12Une première partie des habitants mourra de la peste ou de la famine, à l'intérieur de la ville. Une deuxième partie sera tuée par l'épée dans les environs. Je ferai s'en aller de tous côtés la troisième partie et je courrai derrière eux avec mon épée. 13Je laisserai agir ma violente colère, je la laisserai agir jusqu'au bout, et je me vengerai de vous. Alors vous le saurez : Celui qui vous a parlé, c'est moi, le SEIGNEUR, parce que je ne supporte pas votre infidélité. C'est pourquoi je laisserai ma violente colère agir contre vous jusqu'au bout. 14Les habitants des pays qui vous entourent et tous ceux qui passeront par Jérusalem le verront : je ferai de cette ville un tas de pierres, et elle sera couverte de honte. 15J'appliquerai mon jugement contre elle avec une colère violente et je lui ferai de terribles reproches. Les peuples qui l'entourent se moqueront de Jérusalem, ils l'insulteront. Mais cette ville leur servira aussi d'exemple, et ils seront effrayés. C'est moi, le SEIGNEUR, qui vous le dis. 16« J'enverrai la famine contre vous pour vous tuer. Elle vous blessera autant que les flèches qui déchirent. Je vous ferai mourir de faim en détruisant vos réserves de pain. 17J'enverrai contre vous la famine et des bêtes sauvages qui tueront vos enfants. La peste, la violence et la guerre vous supprimeront. C'est moi, le SEIGNEUR, qui vous le dis. »

Dieu est sans pitié pour la religion !

La bienveillance de Dieu ne doit pas être prise pour de la faiblesse, pour de la compromission.

Venu révéler le Père, le Christ a manifesté tendresse, amour, bonté pour celles et ceux qui étaient prisonniers du mal et avaient, en conséquence, une vie souvent très imparfaite. Mais pour ceux qui ont monnayé la présence de Dieu, ont fait du Temple une banque prospérant sur les intérêts des pauvres, pour tous les traders de la culpabilité, les escrocs de la pureté, les manipulateurs de conscience, il a été d’une violence inouïe, que la religion essaie encore aujourd’hui d’atténuer.

Utilisant fouet et insultes, formules foudroyantes, remise en question publique, il les a clairement attaqués et dénoncés.
Vis-Le

Questions

Et moi ? Suis-je un moralisateur hypocrite qui méprise les faibles, mais n’ose pas dénoncer le mal lorsqu’il porte un costume de prix et des emblèmes religieux ?
J'aime, je partage
J'aime, je partage

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.