Prie pour commencer

Avant de lire le texte biblique, rends-toi disponible pour faire de ce temps un moment à part. Tu peux prier ou simplement « faire une pause » en silence avant de passer à l’étape suivante.

Proverbes 15.3

3Le SEIGNEUR voit tout, les méchants et les bons.

le Cappuccin'O Lire le passage dans son contexte
Proverbes 15.1-33
1Une réponse pleine de douceur chasse la colère, mais une parole blessante la fait éclater. 2Quand un sage parle, il donne envie d'apprendre. Quand un sot ouvre la bouche, il ne dit que des bêtises. 3Le SEIGNEUR voit tout, les méchants et les bons. 4Une parole encourageante est comme un arbre qui donne la vie, mais une parole méchante brise le cœur. 5Un enfant stupide se moque des avertissements de son père. Mais celui qui accepte ses reproches montre sa sagesse. 6Quelqu'un qui agit bien a une maison pleine de richesses. Mais l'homme mauvais attire le malheur sur ses biens. 7La bouche des sages répand la connaissance, mais le cœur des sots est bien différent ! 8Le SEIGNEUR déteste le sacrifice de ceux qui agissent mal. Mais il approuve la prière des gens droits. 9Le SEIGNEUR déteste la conduite des gens mauvais. Mais il aime celui qui cherche à bien agir. 10Celui qui abandonne le bon chemin sera sévèrement puni. Celui qui déteste les reproches mourra. 11Si le SEIGNEUR connaît la profondeur du monde des morts, il connaît encore mieux le cœur humain. 12Celui qui se moque de tout n'aime pas les reproches, il ne fréquente pas les sages. 13Un cœur joyeux réjouit le visage, mais la tristesse décourage l'esprit. 14Celui qui réfléchit cherche à apprendre, mais le sot se nourrit de bêtise. 15Pour un pauvre, la vie est toujours mauvaise. Mais pour un homme heureux, c'est tous les jours la fête. 16Il vaut mieux avoir peu et respecter le SEIGNEUR qu'être riche et plein de soucis. 17Un plat de légumes préparé avec amour vaut mieux que de la viande pimentée de haine. 18Un homme coléreux provoque les disputes, mais un homme calme les éteint. 19Le chemin du paresseux est comme un buisson d'épines, mais la route des gens droits est bien large. 20Un enfant plein de sagesse réjouit son père, mais un sot méprise sa mère. 21Une personne qui manque de bon sens se réjouit de la bêtise. Mais celle qui réfléchit avance sur un chemin droit. 22Quand on ne demande jamais conseil, les projets échouent. Mais avec beaucoup de conseillers, ils réussissent. 23Une bonne réponse donne de la joie, une parole dite au bon moment fait du bien. 24Une personne sage suit la route qui monte vers la vie. Elle évite la route qui descend vers la mort. 25Le SEIGNEUR détruit la maison des orgueilleux, mais il protège le champ de la veuve. 26Le SEIGNEUR déteste les intentions mauvaises, mais il approuve les paroles pleines de bonté. 27La personne qui court après l'argent fait le malheur de sa famille. Mais celle qui déteste les cadeaux malhonnêtes vivra longtemps. 28Une personne qui agit bien réfléchit avant de parler. Mais celle qui agit mal crache des paroles méchantes. 29Le SEIGNEUR est loin des gens mauvais. Mais il écoute la prière de ceux qui agissent bien. 30Un regard lumineux réjouit le cœur, une bonne nouvelle rend la santé au corps. 31Une personne qui écoute les leçons de la vie a sa place parmi les sages. 32Une personne qui refuse les avertissements se méprise elle-même. Mais celle qui accepte les reproches apprend à réfléchir. 33Le respect du SEIGNEUR apprend la sagesse. Pour être honoré, il faut d'abord se faire petit.

Voir les questions

Avant de lire le commentaire ci-dessous, prends un moment pour penser au texte :
  • Que se passe-t-il dans ce texte ou de quoi parle-t-il ?
  • Quelle est la signification du texte :
    • pour le monde de l’époque ?
    • pour le monde d’aujourd’hui ?
  • Quelles sont les implications du texte pour moi, pour les relations avec mes proches, avec les autres et avec Dieu ?
  • Y a-t-il une promesse, un avertissement, un encouragement ?

Dieu – père ou juge ?

« Certains jours, ça m’arrange que tu voies tout, Seigneur. À d’autres moments, j’aurais préféré que tu fermes les yeux ! »

Je sais que Dieu me sourit quand je m’adresse ainsi à lui. Je repense à toutes les fois où ça m’aurait arrangé qu’il ne puisse pas observer mon cœur, mes pensées et mes actes. Mais voilà, le regard qu’il pose sur moi est un regard de père bienveillant, pas celui d’un juge.

Prière :

« Quand je parle de toi à ceux qui m’entourent, aide-moi à te présenter comme un père, et non pas comme un juge. À tous ceux qui se trompent encore sur toi, montre ce que veut dire être adopté dans ta famille. »
J'aime, je partage

En pratique Comment peux-tu mettre en pratique le texte biblique lu aujourd'hui ?

En pratique

  • Recentre-toi sur Dieu.
  • Transforme en prière ce que tu viens d'apprendre : pardon, louange, reconnaissance, demandes, intercession.
  • Comment peux-tu mettre ta prière en pratique aujourd'hui ?

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.