6Voici le jeûne qui me plaît : libérer les gens enchaînés injustement, enlever le joug qui pèse sur eux, rendre la liberté à ceux qu'on écrase, bref, supprimer tout ce qui les rend esclaves. 7C'est partager ton pain avec celui qui a faim, loger les pauvres qui n'ont pas de maison, habiller ceux qui n'ont pas de vêtements. C'est ne pas te détourner de celui qui est ton frère. »

Jeûne à l’ancienne

Ces dernières années, j’ai beaucoup entendu parler de nouveaux types de jeûnes. Il ne s’agit plus de se priver de nourriture, mais de réseaux sociaux, de télévision ou d’alcool par exemple. Bien que ces nouvelles formes de jeûne puissent certainement apporter beaucoup de bien, je constate la différence avec celui de ce texte biblique.

Nos formes de jeûne semblent être centrées sur Dieu (bien sûr), mais aussi sur nous-mêmes. Alors que le texte laisse entendre qu’il s’agit des autres. Il s’agit d’actions de justice sociale. Et si au lieu de (ou en plus de) chercher de nouvelles formes de jeûne, on redécouvrait le jeûne à l’ancienne ?
Guide biblique développé par la Ligue pour la lecture de la Bible.
Logo Bible en 6 ans
Lectionnaire Bible en 6 ans © Fédération Protestante de France 2007
Traduction de la Bible utilisée : Parole de Vie © Société biblique française
 



 
 Recevoir une notification
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.