22En effet, ces jours-là, les Juifs se sont débarrassés de leurs ennemis. Au mois de Adar, leur désespoir s'est changé en joie, et leur malheur s'est changé en bonheur. Ils doivent donc se souvenir de ces événements en célébrant une joyeuse fête. Ils doivent s'envoyer des cadeaux les uns aux autres et faire des dons aux pauvres.

Fiesta !

Dès qu’on veut se souvenir d’un évènement important, on crée un jour férié et on fait la fête. Et ça peut même gagner ceux qui ne sont pas concernés. Moi, j’ai pris l’habitude de fêter le 4 Juillet avec des amis américains alors que je n’ai jamais mis les pieds dans leur pays. Mais bon, hamburgers-frites-Budweiser, ça donne envie.

Ça fait aussi penser à tous ceux et celles qui fêtent Noël alors qu’ils n’ont jamais (ou si peu) entendu parler de Jésus-Christ. Mais bon, foie gras, magret, buche au chocolat, cadeaux, ça donne envie.
Du coup, ça devient des fêtes, et seulement des fêtes. Et on oublie même ce dont on voulait se souvenir au départ.

Et si, sans rien enlever à la fête, on revenait aussi à un peu plus d’authenticité ?
Guide biblique développé par la Ligue pour la lecture de la Bible.
Logo Bible en 6 ans
Lectionnaire Bible en 6 ans © Fédération Protestante de France 2007
Traduction de la Bible utilisée : Parole de Vie © Société biblique française
 



 
 Recevoir une notification
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.