2 Chroniques 26

26Les autres actes de Josias, des premiers aux derniers, sont écrits dans le livre des rois d'Israël et de Juda. Ce livre raconte comment Josias a été fidèle à ce qui est écrit dans la loi du SEIGNEUR.

le Cappuccin'O Lire le passage dans son contexte
2 Chroniques 35.1-27

1Josias célèbre la fête de la Pâque à Jérusalem, en l'honneur du SEIGNEUR. On égorge les animaux de la fête le 14 du premier mois de l'année. 2Josias place de nouveau les prêtres à leur poste et il les encourage à accomplir leur service dans le temple du SEIGNEUR. 3Ensuite, il parle aux lévites consacrés au SEIGNEUR, qui sont chargés d'enseigner le peuple. Il leur dit : « Mettez le coffre sacré dans le temple construit par Salomon, fils de David et roi d'Israël. Vous n'avez plus à le transporter sur vos épaules. Donc maintenant, servez le SEIGNEUR votre Dieu et Israël, son peuple. 4Organisez-vous par clans familiaux et par équipes de service, selon les règles écrites de David, roi d'Israël, et de son fils Salomon. 5Que chaque groupe familial de lévites se tienne dans le lieu saint, pour être au service des autres Israélites, en tenant compte des sous-groupes de leurs clans. 6Vous devez offrir le sacrifice de la Pâque. Rendez-vous purs. Préparez le sacrifice pour vos frères israélites en obéissant aux commandements que le SEIGNEUR a donnés par l'intermédiaire de Moïse. » 7Pour les membres du peuple, Josias prend sur ses troupeaux 30 000 agneaux et cabris nécessaires pour le sacrifice de la Pâque, ainsi que 3 000 bœufs. 8Ses ministres, eux aussi, donnent volontairement des animaux pour le peuple, pour les prêtres et pour les lévites. Hilquia, Zakarie et Yéhiel, responsables du temple, donnent aux prêtres 2 600 agneaux et cabris pour le sacrifice de la Pâque, ainsi que 300 bœufs. 9Les chefs des lévites, Konania, avec ses frères Chemaya et Netanéel, ainsi que Habachia, Yéiel et Yozabad, donnent aux lévites 5 000 agneaux et cabris et 500 bœufs. 10Voici comment la cérémonie est organisée : les prêtres se tiennent à leur poste et les lévites dans leurs groupes, selon l'ordre du roi. 11Les gens se mettent à égorger les agneaux et les cabris. Ils donnent le sang aux prêtres, et les prêtres le répandent sur l'autel. Les lévites enlèvent la peau des animaux. 12Ils mettent à part ceux qui seront offerts au SEIGNEUR en sacrifice complet, en particulier les taureaux. Ils agissent ainsi en tenant compte des sous-groupes des clans israélites, comme cela est écrit dans le livre de Moïse. 13Selon la règle, ils font rôtir l'agneau de la Pâque sur le feu. Pendant ce temps, ils font cuire les autres offrandes dans des marmites, des pots ou d'autres récipients. Puis ils en portent rapidement à tous les Israélites. 14Ensuite, les lévites préparent ce qui est pour les prêtres et pour eux-mêmes. En effet, les prêtres, de la famille d'Aaron, sont occupés jusqu'au soir à offrir les sacrifices complets et les morceaux gras des autres sacrifices. C'est pourquoi ce sont les lévites qui préparent le repas. 15Les chanteurs de la famille d'Assaf restent à leur poste, comme l'ont demandé David et ses conseillers, Assaf, Héman et Yedoutoun. Les gardiens des portes restent également à leur poste. Ils ne quittent pas leur service, puisque d'autres lévites préparent le repas pour eux. 16Ce jour-là, toute la cérémonie en l'honneur du SEIGNEUR est organisée pour célébrer la Pâque et lui offrir des sacrifices sur son autel selon les ordres du roi Josias. 17Après la fête de la Pâque, les Israélites qui sont là célèbrent pendant sept jours la fête des Pains sans levain. 18En Israël, on n'a jamais célébré la Pâque de cette façon, depuis l'époque du prophète Samuel. Aucun roi d'Israël n'a organisé une fête de Pâque comme celle-là : Josias la célèbre avec les prêtres, les lévites, les habitants de Jérusalem, les gens du royaume de Juda et ceux du royaume d'Israël qui sont là. 19Ils célèbrent cette Pâque la dix-huitième année où Josias est roi. 20Un jour, après que Josias a réparé le temple, Néco, le roi d'Égypte, part pour attaquer la ville de Karkémich, sur le fleuve Euphrate. Josias se met en route contre lui. 21Néco lui envoie des hommes avec ce message : « Roi de Juda, qu'est-ce que tu me veux ? Ce n'est pas toi que je viens combattre, c'est un autre ennemi. Et Dieu m'a dit d'aller vite. Dieu est avec moi. Cesse de t'opposer à lui, sinon il va te faire mourir. » 22Pourtant Josias ne change pas d'avis. En effet, il n'écoute pas les paroles de Néco, qui pourtant viennent de Dieu lui-même. Il enlève ses vêtements de roi pour qu'on ne le reconnaisse pas, et il part dans la plaine de Méguiddo pour combattre. 23Pendant le combat, les soldats lancent des flèches sur le roi Josias. Celui-ci dit à ses serviteurs : « Emmenez-moi, je suis gravement blessé. » 24Ses serviteurs le descendent de son char de guerre, ils le mettent dans son deuxième char et le ramènent à Jérusalem. Il meurt dans cette ville. On l'enterre dans la tombe de ses ancêtres. Tous les habitants de Jérusalem et les autres Judéens font les cérémonies de deuil pour Josias. 25Le prophète Jérémie écrit un chant de deuil sur Josias. Depuis ce temps et jusqu'à aujourd'hui, tous les chanteurs et les chanteuses parlent de ce roi dans leurs chants de deuil. C'est devenu une coutume en Israël. Leurs paroles se trouvent dans le livre des chants de deuil. 26Les autres actes de Josias, des premiers aux derniers, sont écrits dans le livre des rois d'Israël et de Juda. Ce livre raconte comment Josias a été fidèle à ce qui est écrit dans la loi du SEIGNEUR.

Fidèle comme Josias

Dans bien des domaines, Josias peut être considéré comme un exemple à suivre. Particulièrement inspiré dans ce qu’il faisait – et ce dès son plus jeune âge – il a marché droit pour suivre la volonté de Dieu. Divers attributs pourraient lui être assignés, mais sa fidélité était probablement l’une de ses principales qualités.

N’est pas Josias qui veut, mais je crois pouvoir dire que vous et moi tentons de suivre le chemin du Seigneur le plus justement possible. Et la manière dont nous marchons laisse une trace. Appliquons-nous à ce que celle-ci soit plaisante à Dieu et bonne pour notre prochain.
Vis-Le

En pratique

Je remplace « Josias » par mon prénom et « fidèle » par un adjectif qui me caractérise bien. Le résultat plaît-il au Seigneur ?
J'aime, je partage
J'aime, je partage

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.