12Ton fils sera comme un âne sauvage. Il luttera contre tout le monde, et tout le monde luttera contre lui. Il vivra seul, à l'écart de tous ses frères. » 13Agar se demande : « Est-ce que j'ai vraiment vu Celui qui me voit ? » Et elle nomme le SEIGNEUR qui lui a parlé « Dieu qui me voit ».

Communication virtuelle vraie

Dans une circonstance quelque peu particulière, Agar, une sorte de fille mère, est rencontrée par Dieu. Dieu s’approche de cette femme enceinte, seule dans le désert, rejetée par les siens. Il lui parle de sa situation, de son futur fils, de ce qu’elle doit faire. Par cette parole adressée, on perçoit que Dieu a un avenir pour cet enfant. Il n’est pas, a priori, très réjouissant, mais il y a une perspective et Dieu n’est vraiment pas indifférent à cette détresse.

Agar, elle, écoute, entend et nous dit qu’elle a vu Dieu. C’est comme si la parole entendue lui permettait de voir qui était Dieu. Ce que Dieu dit de son enfant, de cette situation, lui permet de percevoir et voir qui est ce Dieu qui s’adresse à elle. Elle le nommera Dieu qui me voit. Pour elle, certainement un Dieu qui pose un regard vrai et plein de tendresse.

Que voyons-nous de Dieu quand nous lisons la Parole ?
Guide biblique développé par la Ligue pour la lecture de la Bible.
Logo Bible en 6 ans
Lectionnaire Bible en 6 ans © Fédération Protestante de France 2007
Traduction de la Bible utilisée : Parole de Vie © Société biblique française
 



 
 Recevoir une notification
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.