38Ésaü demande encore à son père : « Est-ce que tu n'as qu'une seule bénédiction ? Bénis-moi, moi aussi, père ! » Et il se met à pleurer très fort.

Quand y en a plus…

… y en a plus. Esaü n’a pas d’autre choix que de supplier son père. Il craque. Ses pleurs montrent son désespoir. Mais c’est trop tard. La bénédiction lui est passée sous le nez.

Quand je prends conscience que le bien que j’aurais pu faire me passe sous le nez, que j’ai manqué de respect à quelqu’un, quand j’ai déshonoré Dieu, je fais comme Esaü. Je supplie Dieu. Parce que je n’ai pas d’autres solutions. Ce que j’ai fait est irréversible.
Mais à la différence du père d’Esaü, mon Père peut m’accorder ce dont j’ai besoin. Sa grâce. Et avec lui, quand y en a plus… y en a encore !

Seigneur, ton amour pour moi et ta grâce n’ont pas de prix. Tu as tout fait pour moi. Gloire à toi !
Guide biblique développé par la Ligue pour la lecture de la Bible.
Logo Bible en 6 ans
Lectionnaire Bible en 6 ans © Fédération Protestante de France 2007
Traduction de la Bible utilisée : Parole de Vie © Société biblique française
 



 
 Recevoir une notification
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.