27Jésus n'est pas comme les autres grands-prêtres. Il n'a pas besoin d'offrir des sacrifices chaque jour, d'abord pour ses péchés à lui, ensuite pour ceux du peuple. Il a fait cela une fois pour toutes en s'offrant lui-même.

Une dépossession qui enrichit

« Il s’est offert pour nous, mais j’ai rien demandé moi. » Comment comprendre aujourd’hui cette notion de sacrifice alors même que nous avons arrêté d'enflammer des boucs pour rétablir notre relation à Dieu ?

Peut-être en centrant notre approche sur la vie, en revisitant ce sacrifice comme un acte de don, qui vivifie à la fois celui qui reçoit mais aussi celui qui donne. Cette approche tranche (sans mauvais jeu de mot) avec le discours moderne qui pousse à gagner sa vie. Mais si le chemin du don est d'abord une dépossession, je crois qu’il y a finalement plus à gagner. Car dans cet acte, est-ce que ce ne serait pas Dieu lui-même que je reçois ?
Guide biblique développé par la Ligue pour la lecture de la Bible.
Logo Bible en 6 ans
Lectionnaire Bible en 6 ans © Fédération Protestante de France 2007
Traduction de la Bible utilisée : Parole de Vie © Société biblique française
 



 
 Recevoir une notification
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.