5Comme les ânes sauvages dans le désert, les pauvres partent travailler tôt le matin. Ils cherchent dans la campagne quelque chose pour nourrir leurs enfants. 6« Ils doivent couper de l'herbe dans les champs, et récolter le raisin dans la vigne de l'homme mauvais. 7La nuit, ils sont nus, sans vêtements, ils n'ont pas de couverture quand il fait froid. 8Ils sont trempés par la pluie des montagnes. Ils sont sans abri et se collent aux rochers.

Les pauvres et l’homme mauvais

Ils sont indissociables, puisqu’il y a l’homme mauvais, il y a les pauvres. Et le rapport n’est pas égal, un homme mauvais pour un homme pauvre : non, il faut peu d’hommes mauvais pour beaucoup d’hommes pauvres.
La description du pauvre correspond à l’actualité de notre monde, des migrants aux habitants des bidonvilles ou des régions défavorisées du globe.

Il paraît qu’il y aurait encore suffisamment de richesses et de nourriture pour que les besoins premiers de tous les hommes soient comblés sur la terre ! Je me demande ce que font les gens bons ; partagent-ils ? Et combien faut-il d’hommes bons pour inverser la tendance et diminuer le nombre d’hommes pauvres ?

Cette réflexion a-t-elle sa place dans un guide spirituel chrétien ?
Guide biblique développé par la Ligue pour la lecture de la Bible.
Logo Bible en 6 ans
Lectionnaire Bible en 6 ans © Fédération Protestante de France 2007
Traduction de la Bible utilisée : Parole de Vie © Société biblique française
 



 
 Recevoir une notification