Jérémie 32.40

40J'établirai avec eux une alliance pour toujours. Sans cesse, je les accompagnerai pour leur faire du bien. Ainsi ils me respecteront profondément et ils ne s'éloigneront plus de moi.

le Cappuccin'O Lire le passage dans son contexte
Jeremie 32.26-44

26Voici les paroles que le SEIGNEUR a adressées à Jérémie : 27« Moi, le SEIGNEUR, je suis le Dieu de tout ce qui vit. Est-ce qu'il y a quelque chose de trop difficile pour moi ? 28C'est pourquoi, voici ce que je dis, moi, le SEIGNEUR : je vais livrer Jérusalem à Nabucodonosor, roi de Babylone, et à ses soldats. Il prendra cette ville. 29Les Babyloniens qui sont en train de l'attaquer y entreront, et ils la détruiront en y mettant le feu. Sur les terrasses de certaines maisons, les gens ont offert de l'encens à Baal, et ils ont présenté des offrandes de vin à des dieux étrangers. Ils ont ainsi provoqué ma colère. Eh bien, les Babyloniens mettront le feu à ces maisons-là. 30« Je le déclare, moi, le SEIGNEUR, depuis leur jeunesse, les gens d'Israël et de Juda ont fait seulement ce qui est mal à mes yeux. Oui, les gens d'Israël ont passé leur temps à provoquer ma colère par toutes leurs actions. 31En effet, la ville de Jérusalem a provoqué ma violente colère, depuis le jour où elle a été construite jusqu'à aujourd'hui. C'est pourquoi je ne veux plus la voir devant moi. 32Les gens d'Israël et de Juda ont commis beaucoup de mal et ils ont provoqué ma colère, eux, leurs rois, leurs chefs, leurs prêtres, leurs prophètes, les habitants de Jérusalem et les autres Judéens. 33Au lieu de se tourner vers moi, ils m'ont tourné le dos. Pourtant, j'ai passé mon temps à les avertir, mais ils n'ont pas écouté, ils n'ont pas accepté la leçon. 34Ils ont placé leurs statues horribles dans le temple qui m'est consacré et ils l'ont rendu impur. 35Dans la vallée de Hinnom, ils ont installé des lieux sacrés pour le dieu Baal. Et là, ils ont brûlé leurs fils et leurs filles en sacrifice pour le dieu Molek. Je n'ai pourtant pas commandé cela et je n'y ai jamais pensé. En faisant des choses aussi horribles, ils ont entraîné au mal le peuple de Juda. 36« Vous affirmez au sujet de Jérusalem : “ La guerre, la famine et la peste l'ont livrée au roi de Babylone. ” Eh bien, maintenant, voici ce que moi, le SEIGNEUR, Dieu d'Israël, je dis encore au sujet de cette ville : 37J'étais furieux contre ses habitants. C'est pourquoi, dans ma violente colère, je les ai chassés de tous côtés dans de nombreux pays. Pourtant, je vais les rassembler, je vais les ramener ici et je les ferai vivre en toute sécurité. 38Ils seront de nouveau mon peuple, et je serai leur Dieu. 39Je leur donnerai un seul cœur et une même façon d'agir pour qu'ils me respectent toujours. Alors ils seront heureux, eux et leurs enfants après eux. 40J'établirai avec eux une alliance pour toujours. Sans cesse, je les accompagnerai pour leur faire du bien. Ainsi ils me respecteront profondément et ils ne s'éloigneront plus de moi. 41Je serai heureux de leur faire du bien. De tout mon cœur et de tout mon être, je les installerai solidement dans ce pays. » 42Voici ce que le SEIGNEUR dit encore : « C'est moi qui ai fait venir tout ce grand malheur sur le peuple de Juda. Et c'est moi aussi qui ferai venir pour lui tout le bonheur que je lui promets. 43Vous dites : “ Ce pays a été livré aux Babyloniens. Maintenant, c'est un désert, sans habitants et sans animaux. ” Pourtant, dans ce pays-là, on achètera de nouveau des champs. 44Oui, de nouveau on achètera des champs dans le territoire de Benjamin, dans les environs de Jérusalem, dans les villes de Juda, dans celles du Haut-Pays, du Bas-Pays et de la région du Néguev. Alors, les gens écriront des actes de vente, ils les fermeront avec des sceaux, ils feront venir des témoins. Oui, je rendrai leur ancienne situation aux habitants de ce pays. » Voilà ce que le SEIGNEUR déclare.

L’ami bienveillant

Un sage a observé trois sortes d’amitiés :

La première est fondée sur le plaisir : entre les personnes qui s’apprécient. La deuxième est fondée sur l’utile : entre les personnes qui ont besoin l’une de l’autre. L’utile et l’agréable ne sont pas des biens durables et ces deux amitiés sont fragiles, elles ne durent qu’un temps.

Il existe une troisième amitié, parfaite et durable. Elle est fondée sur le bien, pratiqué par des gens de bien. Elle est une disposition au bien, en toutes situations. C’est cette amitié que Dieu tisse avec nous : « Sans cesse, je les accompagnerai pour leur faire du bien. » Une telle amitié construit, elle permet l’intimité et la réciprocité.
Vis-Le

À méditer

Arrête-toi un instant. Dieu t’offre son amitié, parfaite, éternelle, tournée vers le bien. Reprends ta marche, tout est bien, Dieu est là à tes côtés.

J'aime, je partage
J'aime, je partage

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.