2 Rois 22.10-11

10Puis il ajoute : « Le grand-prêtre Hilquia m'a donné ce livre. » Et il le lit en présence du roi. 11Quand le roi entend les paroles du livre de la loi, il déchire ses vêtements car il est bouleversé.

le Cappuccin'O Lire le passage dans son contexte
2 Rois 22.3-20

3La dix-huitième année où Josias est roi, il envoie un jour le secrétaire Chafan, fils d'Assalia et petit-fils de Mechoullam, au temple du SEIGNEUR. 4Il lui dit : « Va voir le grand-prêtre Hilquia. Demande-lui de compter l'argent que les gens ont donné pour le temple et celui que les gardiens de l'entrée ont recueilli du peuple. 5Puis on remettra cet argent aux chefs des travaux chargés de réparer le temple. Ils pourront alors payer les charpentiers, les maçons et les autres ouvriers. Ils achèteront aussi le bois et les pierres taillées nécessaires aux réparations. 7Mais personne ne leur demandera de comptes au sujet de cet argent, parce qu'ils agissent honnêtement. » 8Alors le grand-prêtre Hilquia dit au secrétaire Chafan : « J'ai trouvé le livre de la loi dans le temple du SEIGNEUR. » Et il le donne à Chafan, qui le lit. 9Ensuite, Chafan va faire son rapport au roi. Il lui dit : « Nous avons vidé la caisse du temple et nous avons remis l'argent aux chefs des travaux chargés des réparations. » 10Puis il ajoute : « Le grand-prêtre Hilquia m'a donné ce livre. » Et il le lit en présence du roi. 11Quand le roi entend les paroles du livre de la loi, il déchire ses vêtements car il est bouleversé. 12Ensuite, il fait venir le grand-prêtre Hilquia, Ahicam, fils de Chafan, Akbor, fils de Mikaya, le secrétaire Chafan et Assaya, l'un de ses ministres. Il leur donne cet ordre : 13« Allez consulter le SEIGNEUR pour moi et pour tout le peuple de Juda. Interrogez-le sur les paroles du livre qu'on vient de trouver. En effet, nos ancêtres n'ont pas obéi à ces paroles. Ils n'ont pas fait ce qui est écrit dans ce livre. C'est pourquoi le SEIGNEUR doit être très en colère contre nous. » 14Le grand-prêtre Hilquia, Ahicam, Akbor, Chafan et Assaya vont donc trouver la prophétesse Houlda, qui habite le Quartier Neuf de Jérusalem. C'est la femme de Challoum, fils de Ticva et petit-fils de Haras, qui est gardien des vêtements sacrés du temple. Le grand-prêtre et les autres informent la prophétesse. 15Alors Houlda leur demande d'aller dire au roi qui les a envoyés : 16« Voici ce que déclare le SEIGNEUR, Dieu d'Israël : “ Je vais faire venir un malheur sur Jérusalem et sur ses habitants, comme cela est écrit dans le livre que le roi de Juda a lu. 17Les gens de Jérusalem m'ont abandonné, ils ont offert de l'encens à d'autres dieux. Les faux dieux qu'ils ont fabriqués ont provoqué ma colère. C'est pourquoi cette violente colère se répandra sur Jérusalem et elle ne se calmera pas. 18Au roi de Juda qui vous a envoyés me consulter, vous communiquerez ce que je déclare, moi, le SEIGNEUR, Dieu d'Israël : Tu as entendu les paroles de ce livre. 19Ton cœur a été touché, tu t'es abaissé devant moi en entendant ce que j'ai dit contre Jérusalem et ses habitants. En effet, j'ai dit que cette ville deviendra un désert et un endroit maudit. Tu as déchiré tes vêtements et tu as pleuré devant moi. Eh bien, moi aussi je t'ai entendu, je le déclare, moi, le SEIGNEUR. 20C'est pourquoi je te laisserai rejoindre tes ancêtres et aller en paix dans la tombe. Ainsi, tu ne verras pas tous les malheurs que je ferai venir sur Jérusalem. ” » Le grand-prêtre Hilquia et ceux qui sont avec lui rapportent cette réponse au roi Josias.

La Bible, somnifère ou booster ?

Sans parler de vêtements déchirés, à quand remonte la dernière fois où l’on a été bouleversé en lisant ? On se souvient facilement d’une situation, d’une discussion ou d’un film, mais une lecture …

Cela m’interpelle sur ma manière de lire la Bible. Si le roi a réagi ainsi face au livre de la loi et donc sans connaître la suite de l’histoire, ne devrais-je pas montrer encore plus d’émotion en lisant le Livre complet et la Bonne Nouvelle qui va avec ?

Aujourd’hui, il se peut que la Bible soit quelque peu banalisée. On la lit peut-être par habitude ou, pire, par obligation morale. Chaque jour, reprenons conscience de la richesse et de la puissance de la Parole de Dieu.
Vis-Le

En pratique

Relire un récit biblique avec implication pour réaliser ce qu’il nous apprend sur Dieu et sur nous. Afin de se l’approprier et de se laisser réellement impacter.
J'aime, je partage
J'aime, je partage

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.