2 Rois 9.11-12

11Jéhu sort et revient auprès des autres officiers du roi. Ceux-ci lui demandent : « Tout va bien ? Qu'est-ce que ce fou te voulait ? » Jéhu répond : « Rien ! Vous connaissez ces gens-là et vous savez ce qu'ils racontent. » 12Les autres lui disent : « Tu mens ! Raconte-nous ce qui s'est passé. » Jéhu répond : « Eh bien, il avait un message de la part du SEIGNEUR. Il m'a dit : “ Le SEIGNEUR te consacre comme roi d'Israël ! ” »

le Cappuccin'O Lire le passage dans son contexte
2 Rois 9.1-13

1Un jour, le prophète Élisée appelle un jeune homme du groupe des prophètes. Il lui dit : « Prends cette petite bouteille d'huile de consécration, et prépare-toi à partir pour Ramoth de Galaad. 2Là-bas, tu iras trouver Jéhu, fils de Yochafath et petit-fils de Nimchi. Tu l'appelleras et tu le feras venir loin de ses camarades, dans une pièce retirée. 3Puis tu prendras cette huile et tu la verseras sur sa tête en disant de la part du SEIGNEUR : “ Je te consacre comme roi d'Israël ! ” Ensuite, ouvre la porte et fuis très vite. » 4Le jeune prophète part pour Ramoth de Galaad. 5Quand il arrive, les chefs de l'armée d'Israël sont réunis. Le jeune prophète dit : « Chef, j'ai un message pour toi ! » Jéhu demande : « Pour lequel d'entre nous ? » Le prophète répond : « Pour toi, chef ! » 6Jéhu se lève et le conduit dans la maison. Le prophète verse l'huile sur sa tête en lui disant : « Voici ce que dit le SEIGNEUR, Dieu d'Israël : “ Je te consacre pour être roi de mon peuple Israël. 7Tu feras mourir les gens de la famille d'Akab, ton ancien maître. Ainsi, je vengerai tous les prophètes et tous mes autres serviteurs que sa femme Jézabel a fait tuer. 8Toute la famille d'Akab mourra. Je supprimerai tous les hommes de chez lui, esclaves ou hommes libres en Israël. 9Je traiterai sa famille comme j'ai traité celle de Jéroboam, fils de Nebath, et celle de Bacha, fils d'Ahia. 10Il n'y aura personne pour enterrer Jézabel, parce que les chiens la mangeront dans le champ d'Izréel. ” » Puis le prophète ouvre la porte et fuit. 11Jéhu sort et revient auprès des autres officiers du roi. Ceux-ci lui demandent : « Tout va bien ? Qu'est-ce que ce fou te voulait ? » Jéhu répond : « Rien ! Vous connaissez ces gens-là et vous savez ce qu'ils racontent. » 12Les autres lui disent : « Tu mens ! Raconte-nous ce qui s'est passé. » Jéhu répond : « Eh bien, il avait un message de la part du SEIGNEUR. Il m'a dit : “ Le SEIGNEUR te consacre comme roi d'Israël ! ” » 13Aussitôt tous les officiers enlèvent leurs vêtements de dessus. Ils les mettent sous ses pieds, en haut des marches. Les musiciens jouent de la trompette, et tout le monde se met à crier : « Vive le roi Jéhu ! »

La phrase qui tue

Lorsqu’une personne prononce cette phrase : « j’ai un message de la part du Seigneur… », tout le monde se tait, que dire de plus, tout est dit, il n’y a rien à ajouter.

Je me demande pourquoi Jéhu a hésité à la prononcer. Était-ce de la modestie ou de la peur de la réaction des autres ? Pourtant le message était clair, il venait de la part du Seigneur !

Quelle responsabilité que de prononcer ces quelques mots. Suis-je vraiment sûr que cela vient du Seigneur, est-ce que j’ai vraiment entendu sa voix ?

Pour répondre, je crois que tout vient de notre relation personnelle avec Dieu, suis-je vraiment à son écoute ? C’est un cheminement de toute une vie…
Vis-Le

Prière

Seigneur, ouvre mon oreille chaque matin pour que je sache t’écouter
J'aime, je partage
J'aime, je partage

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.