23« Vous ne vendrez jamais une terre de façon définitive. En effet, la terre est à moi, le Seigneur. Vous serez comme des étrangers et des gens de passage dans mon pays.

Cadeau !

La Saint-Valentin date de quelques jours. Mais à l’heure où j’écris, non seulement Noël n’est pas encore passé, mais je n’ai toujours pas acheté tous les cadeaux.

Toutes ces fêtes remplies de cadeaux nous rappellent que le concept de « possession » est en fait très fragile. Ce que j’offre, je ne le possède plus. Ce que je reçois, c’est à la base la possession d’un autre. Ce que j’égare, qui est détruit, qui est jeté… ne m’appartient plus.

Je ne possède finalement rien de manière définitive. Parce qu’en réalité, tout appartient à une seule personne : Dieu, le créateur. Ce que j’ai n’est en fait que sa possession qu’il me confie pour un temps. Un prêt en somme.

Et généralement, quand on nous prête, on dit « merci », puis on en prend soin.
Guide biblique développé par la Ligue pour la lecture de la Bible.
Logo Bible en 6 ans
Lectionnaire Bible en 6 ans © Fédération Protestante de France 2007
Traduction de la Bible utilisée : Parole de Vie © Société biblique française
 



 
 Recevoir une notification