Prie pour commencer

Avant de lire le texte biblique, rends-toi disponible pour faire de ce temps un moment à part. Tu peux prier ou simplement « faire une pause » en silence avant de passer à l’étape suivante.

Jérémie 8.15

15Nous comptions sur la paix, mais rien de bon n'arrive. Nous attendions le moment de la guérison, mais c'est la peur qui vient.

le Cappuccin'O Lire le passage dans son contexte
Jeremie 8.4-17
4« Tu leur diras : Voici ce que le SEIGNEUR dit : “ Quand quelqu'un tombe, il se relève, quand quelqu'un se trompe de chemin, il revient sur ses pas. 5Mais le peuple de Jérusalem s'est trompé de chemin et il continue à se détourner de moi. Pourquoi ? Ces gens sont attachés aux faux dieux, ils refusent de revenir vers moi. 6Je les ai écoutés avec attention : ce qu'ils disent n'a aucun sens. Personne ne regrette ses mauvaises actions. Personne ne se demande : Qu'est-ce que j'ai fait ? Tous se remettent à courir comme un cheval fou dans une bataille. 7Même une cigogne dans le ciel connaît le moment où elle doit partir. La tourterelle, l'hirondelle et la grive, tous ces oiseaux savent quand ils doivent revenir. Mais mon peuple ne connaît pas les règles que j'ai établies. ” » 8Vous dites : « Nous sommes des sages, c'est nous qui possédons la loi du SEIGNEUR. » Mais comment pouvez-vous dire cela ? En effet, les spécialistes de la loi sont des menteurs qui tordent son sens. 9Ces sages rejettent la parole du SEIGNEUR. Alors, à quoi sert leur sagesse ? Ils sont couverts de honte. Ils ont peur, ils sont pris au piège. 10Le SEIGNEUR dit : « Eh bien, je vais donner leurs femmes à d'autres, et leurs champs à ceux qui les prendront. Voici pourquoi : Du plus petit au plus grand, tous ne cherchent qu'à gagner quelque chose. Depuis le prophète jusqu'au prêtre, tous sont malhonnêtes. 11Ils ne prennent pas au sérieux la catastrophe qui atteint mon peuple. Ils disent : “ Tout va bien, tout va bien ! ” Pourtant tout va mal. 12Est-ce qu'ils ont honte des actes horribles qu'ils ont commis ? Pas du tout ! Ils ne savent même pas qu'ils devraient reconnaître leurs torts. » Le SEIGNEUR dit : « C'est pourquoi ils tomberont avec ceux qui tombent. Ils se retrouveront par terre quand j'agirai contre eux. » 13Le SEIGNEUR déclare : « Quand je veux faire la récolte chez eux, il n'y a pas de raisin sur la vigne, pas de figues sur le figuier. Même leurs feuilles sont sèches. Je vais donc les livrer aux passants. » 14« Nous restons sans bouger, pourquoi donc ? Groupons-nous, entrons dans les villes bien protégées et attendons la mort. Oui, le SEIGNEUR notre Dieu nous empêche d'agir et nous oblige à boire de l'eau empoisonnée, parce que nous avons péché contre lui. 15Nous comptions sur la paix, mais rien de bon n'arrive. Nous attendions le moment de la guérison, mais c'est la peur qui vient. 16Déjà, l'ennemi est à Dan, au nord. On entend le souffle puissant de ses chevaux depuis cette ville. Toute la terre tremble au bruit qu'ils font. Ils viennent pour dévorer le pays et ce qu'il contient, la ville et ses habitants. » 17« Je vais envoyer contre vous des serpents venimeux. Rien ne pourra les empêcher de vous mordre, et ils vous mordront. » Voilà ce que le SEIGNEUR déclare.

Voir les questions

Avant de lire le commentaire ci-dessous, prends un moment pour penser au texte :
  • Que se passe-t-il dans ce texte ou de quoi parle-t-il ?
  • Quelle est la signification du texte :
    • pour le monde de l’époque ?
    • pour le monde d’aujourd’hui ?
  • Quelles sont les implications du texte pour moi, pour les relations avec mes proches, avec les autres et avec Dieu ?
  • Y a-t-il une promesse, un avertissement, un encouragement ?

Pandémie

Il existe de nombreuses sortes de pandémies. Celle qui nous touche actuellement met notre patience à rude épreuve et engendre des peurs chez nombre de nos concitoyens. Nous espérons que demain cela ira mieux, mais les vagues se succèdent et l’espoir d’un retour à la vie normale s’éloigne.

Cette situation n’est pas unique dans nos vies, nous avons tous été victimes d’une succession d’évènements, ou de circonstances, qui ont ruiné notre confiance et miné notre espérance. Dans ces moments-là, les belles phrases toutes faites sont généralement de peu de secours.

Rechercher le cœur du Père, se placer devant lui, attendre en silence et en paix son secours, écouter sa voix qui nous rassure et nous console, voilà le meilleur remède à la peur !
J'aime, je partage

En pratique Comment peux-tu mettre en pratique le texte biblique lu aujourd'hui ?

En pratique

  • Recentre-toi sur Dieu.
  • Transforme en prière ce que tu viens d'apprendre : pardon, louange, reconnaissance, demandes, intercession.
  • Comment peux-tu mettre ta prière en pratique aujourd'hui ?

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.