7Celui qui n'a pas faim refuse même le miel. Mais celui qui a faim trouve doux ce qui est amer.

En batterie faible émotionnellement ?

Je donne de tous côtés : au travail, pour ma famille, pour mes amis... J’ai faim, faim de temps pour moi, pour me ressourcer, pour me sentir aimé pour qui je suis et non pour ce que je fais ! Dans ces moments, tout est bon à prendre : je trouve « doux ce qui est amer », une parole dure mais qui me considère, devient agréable, un conseil, même banal, devient précieux. Dès lors, une main posée sur la mienne devient un miracle, je sens Dieu proche dans ces moments. Je suis à l’affût et je sens que je peux le percevoir au travers d’un simple regard.

Quand je vais bien ?

Quand je suis rempli de joie et que je déborde d’énergie, n’est-ce pas dans ces moments-là que j’oublie les autres qui sont justement à vide, que je « méprise » même ce qui est précieux ?
Guide biblique développé par la Ligue pour la lecture de la Bible.
Logo Bible en 6 ans
Lectionnaire Bible en 6 ans © Fédération Protestante de France 2007
Traduction de la Bible utilisée : Parole de Vie © Société biblique française
 



 
 Recevoir une notification