5Tu as fait souffrir durement ton peuple, tu nous as donné à boire un vin qui rend ivre. 6À ceux qui te respectent, tu as fait signe pour qu'ils fuient devant les flèches. 7Sauve-nous par ta puissance, réponds-nous ! Alors nous tes amis, nous serons délivrés.

C’est la faute à Dieu

Est-ce que dans l’église, nous aimerions entendre une telle prière ? Finalement, David dit que ce qui arrive est la faute à Dieu. Dieu fait souffrir durement son peuple. Il est vrai aussi qu’il dit qu’il a été possible de fuir et qu’il appelle le secours de ce même Dieu.

Mais, cela ne dérange pas David de voir dans les épreuves et la souffrance la main de Dieu, ce qui nous est, peut-être, moins familier. D’autant plus aujourd’hui, avec notre situation sanitaire.

Mais n’y a-t-il pas dans ces paroles une réflexion intéressante ? J’ai l’impression que David croit en un Dieu qui maîtrise dans les moindres détails la souffrance et le mal. Cela ne semble pas que permissif. N’est-ce pas un point de vue qui pourrait nous encourager au lâcher-prise et à une foi complète en Dieu ?
Guide biblique développé par la Ligue pour la lecture de la Bible.
Logo Bible en 6 ans
Lectionnaire Bible en 6 ans © Fédération Protestante de France 2007
Traduction de la Bible utilisée : Parole de Vie © Société biblique française
 



 
 Recevoir une notification
Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.