2 Rois 10.10-11

10Reconnaissons-le : aucune des paroles que le SEIGNEUR a dites contre la famille d'Akab n'est restée sans résultat. Le SEIGNEUR a réalisé ce qu'il avait annoncé par l'intermédiaire du prophète Élie. » 11Ensuite Jéhu tue tous ceux qui restent de la famille d'Akab à Izréel. Il tue tous les chefs, ainsi que les amis et les prêtres d'Akab. Il ne laisse personne en vie.

le Cappuccin'O Lire le passage dans son contexte
2 Rois 9.30-37;10.1-11

2 Rois 9.30-37

30Jézabel apprend tout ce qui s'est passé. Alors elle se met du noir aux yeux et elle se fait toute belle. Et quand Jéhu arrive à Izréel, elle se place à la fenêtre. 31Au moment où il passe par la porte de la ville, elle lui crie : « Est-ce que tu apportes la paix, nouveau Zimri, assassin de son roi ? » 32Jéhu lève la tête vers la fenêtre et dit : « Qui est avec moi ? Qui ? » Deux ou trois hommes de confiance du palais royal se penchent par la fenêtre. 33Il leur commande de la jeter en bas. Alors ils jettent Jézabel par la fenêtre. Son sang jaillit sur le mur et sur les chevaux. Jéhu l'écrase avec son char. 34Puis il entre dans le palais, il mange et il boit. Ensuite il dit à ceux qui sont là : « Cette femme maudite était fille de roi. Occupez-vous d'elle et enterrez-la. » 35Ils vont l'enterrer, mais ils trouvent seulement son crâne, ses pieds et ses mains. 36Ils reviennent le dire à Jéhu. Celui-ci répond : « C'est ce que le SEIGNEUR a annoncé par la bouche du prophète Élie, de Tichebé, quand il a dit : “ Les chiens mangeront Jézabel dans le champ d'Izréel. 37On répandra les restes de son corps dans ce champ, comme du fumier étendu sur le sol. Ainsi, on ne pourra plus dire : C'est Jézabel. ” »

2 Rois 10.1-11

1Le roi Akab a 70 fils et petits-fils qui habitent à Samarie. Jéhu envoie des lettres dans cette ville. Il les adresse aux chefs d'Izréel, aux anciens et aux gens chargés d'éduquer les enfants de la famille royale. Voici ce qu'il leur écrit : 2« Vous êtes responsables des enfants de la famille royale. Vous avez avec vous des chars, des chevaux, des armes. Vous habitez une ville bien protégée. Donc, dès que vous recevrez cette lettre, 3voyez lequel, parmi les fils et les petits-fils du roi, est le plus capable et le plus digne d'être roi. Placez-le sur le siège royal, puis combattez pour la famille du roi. » 4Tous ont très peur. Il se disent entre eux : « Deux rois n'ont pas pu résister à Jéhu, comment pouvons-nous le faire ? » 5Alors le chef du palais royal, le commandant militaire de la ville, les anciens et les gens responsables des fils d'Akab font porter cette réponse à Jéhu : « Nous sommes tes serviteurs et nous ferons tout ce que tu nous diras. Mais nous ne désignerons personne comme roi. Agis donc comme il te semble bon. » 6Jéhu leur écrit une deuxième lettre. Il leur dit : « Si vous êtes pour moi, si vous voulez m'obéir, coupez la tête à tous les fils et petits-fils du roi, et venez me rejoindre à Izréel, demain à la même heure. » 7Quand les responsables reçoivent cette lettre, ils prennent les 70 fils et petit-fils du roi et ils les tuent. Ils mettent leurs têtes dans des paniers et ils les envoient à Jéhu, à Izréel. 8Un messager vient lui annoncer qu'on a apporté les têtes des fils et petits-fils du roi Akab. Jéhu donne cet ordre : « Faites-en deux tas et mettez-les à la porte de la ville jusqu'à demain matin ! » 9Le matin suivant, Jéhu sort de la ville et, debout, il s'adresse à tout le peuple : « Vous, vous êtes innocents ! Moi, je me suis révolté contre le roi Yoram et je l'ai tué. Mais tous ceux-ci, qui les a tués ? 10Reconnaissons-le : aucune des paroles que le SEIGNEUR a dites contre la famille d'Akab n'est restée sans résultat. Le SEIGNEUR a réalisé ce qu'il avait annoncé par l'intermédiaire du prophète Élie. » 11Ensuite Jéhu tue tous ceux qui restent de la famille d'Akab à Izréel. Il tue tous les chefs, ainsi que les amis et les prêtres d'Akab. Il ne laisse personne en vie.

Question sans réponse

Lorsque je lis le nom des rois qui succèdent à David, j’aime bien retrouver la phrase à la fin de leur vie : « il fit ce qui est bien aux yeux du Seigneur ». Pour Jéhu, je ne l’ai pas trouvée. Cependant, en lisant, je me rends compte qu’il a fait disparaître Baal, mais qu’il n’a pas abandonné les veaux d’or. On pourrait dire qu’il a fait ce qui est bien à moitié, ou ce qui est mal à moitié, suivant notre façon de voir les choses.

Bref, tout ça pour dire qu’en fin de compte, quelle que soit la phrase, tous ces rois ont tué beaucoup de personnes, comme ça, naturellement. Juste ce petit mot, « ensuite », Jéhu tue tout le monde, il ne laisse personne en vie !

Cela m’interpelle et me laisse perplexe. Une question de plus à poser en arrivant au ciel !
Vis-Le

A méditer

Même si je ne comprends pas tout, aide-moi Seigneur à faire ce qui est bien à tes yeux
J'aime, je partage
J'aime, je partage

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.