2 Rois 8.18

18Joram se marie avec une fille d'Akab. Il suit le mauvais exemple de la famille d'Akab et des rois d'Israël. Il fait ce qui est mal aux yeux du SEIGNEUR.

le Cappuccin'O Lire le passage dans son contexte
2 Rois 8.16-29

16La cinquième année où Yoram, fils d'Akab, est roi d'Israël, Joram, fils de Josaphat, devient roi de Juda, 17à l'âge de 32 ans. Il est roi à Jérusalem pendant huit ans. 18Joram se marie avec une fille d'Akab. Il suit le mauvais exemple de la famille d'Akab et des rois d'Israël. Il fait ce qui est mal aux yeux du SEIGNEUR. 19Pourtant le SEIGNEUR ne veut pas détruire le royaume de Juda. En effet, voici ce qu'il a promis à son serviteur David : il y aura toujours quelqu'un de ta famille pour te succéder, à toi et à tes fils. 20Pendant que Joram est roi de Juda, les Édomites se révoltent contre son pouvoir et ils se donnent un roi. 21Alors Joram va à Saïr avec tous ses chars de guerre. En pleine nuit, le roi et les commandants des chars battent les Édomites qui les entourent. Mais les soldats de Juda s'enfuient chez eux. 22Ainsi, le peuple d'Édom est devenu indépendant du royaume de Juda et il l'est encore aujourd'hui. À la même époque, la ville de Libna se soulève aussi contre Juda. 23Les autres actes de Joram sont écrits dans « L'Histoire des rois de Juda ». 24Quand il meurt, on l'enterre avec ses ancêtres dans la « Ville de David ». Son fils Akazia devient roi à sa place. 25La douzième année où Yoram, fils d'Akab, est roi d'Israël, Akazia, fils de Joram, devient roi de Juda. 26Il a 22 ans et il est roi à Jérusalem pendant une année. Sa mère s'appelle Athalie, et elle est de la famille d'Omri, roi d'Israël. 27Akazia suit le mauvais exemple de la famille d'Akab, car il est allié à elle par son mariage. Comme cette famille, il fait ce qui est mal aux yeux du SEIGNEUR. 28Avec Yoram, fils d'Akab, Akazia va faire la guerre à Hazaël, roi de Syrie, à Ramoth de Galaad. Pendant le combat, les Syriens blessent le roi Yoram. 29Celui-ci retourne à Izréel pour soigner ses blessures. Alors Akazia va dans cette ville pour rendre visite à Yoram, car celui-ci va mal.

Suivre comme un mouton de Panurge

Cette expression est tirée du « Quart Livre » de Rabelais. Panurge, voulant se venger du refus d’un négociant à lui vendre un mouton, finit tout de même par l’acquérir et le jette à la mer. Tous les autres moutons du vendeur le suivirent. Celui-ci, tentant de retenir le dernier, fut emporté et se noya, tout comme ses bêtes !

On utilise souvent cette phrase pour désigner une personne qui suit le mouvement sans trop se poser de question, sans trop réfléchir où cette situation va la mener.

Je suis toujours impressionnée par cette suite de rois qui suivent le mauvais exemple sans sembler s’interroger sur la finalité de leurs choix !
Vis-Le

Questions

Qui est-ce que je suis ? Suis-je un mouton de Panurge ? Est-ce que je me pose des questions ou est-ce que je suis le mouvement ?
J'aime, je partage
J'aime, je partage

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.