Philippiens 1.2-3

2Que Dieu notre Père et le Seigneur Jésus-Christ vous bénissent et vous donnent la paix ! 3Chaque fois que je pense à vous, je remercie Dieu. 4Chaque fois que je prie pour vous tous, je prie avec joie.

le Cappuccin'O Lire le passage dans son contexte
Philippiens 1.1-11

1Nous, Paul et Timothée, nous sommes les serviteurs du Christ Jésus. Nous écrivons à tous ceux qui appartiennent à Dieu grâce au Christ Jésus, à leurs responsables et à leurs diacres, et qui se trouvent tous à Philippes. 2Que Dieu notre Père et le Seigneur Jésus-Christ vous bénissent et vous donnent la paix ! 3Chaque fois que je pense à vous, je remercie Dieu. 4Chaque fois que je prie pour vous tous, je prie avec joie, 5parce que vous m'avez aidé à répandre la Bonne Nouvelle depuis le premier jour jusqu'à maintenant. 6Je suis sûr d'une chose : Dieu qui a commencé en vous un si bon travail va le continuer jusqu'au bout, jusqu'au jour où le Christ Jésus viendra. 7J'ai bien raison d'avoir ces sentiments-là pour vous tous, parce que je vous porte dans mon cœur. En effet, vous participez tous au don que Dieu m'a fait : aujourd'hui où je suis en prison, comme hier, quand je défendais la Bonne Nouvelle et quand je la répandais avec force. 8Oui, Dieu sait que je dis la vérité : je vous aime tous avec la tendresse du Christ Jésus. 9Voici ma prière pour vous : je demande que votre amour grandisse de plus en plus, qu'il vous aide à voir clair et à comprendre les choses parfaitement. 10Alors vous pourrez juger ce qui est le mieux, et le jour où le Christ viendra, vous serez purs et sans défaut. 11Avec l'aide de Jésus-Christ, votre vie sera remplie d'actions justes pour la gloire et la louange de Dieu.

Vous préférez être comme Paul ou comme un Français ?

Si quelqu’un de culture française avait écrit cette lettre, il aurait dit :
« Chaque fois que je pense à vous, je me plains à Dieu. Chaque fois que je prie pour vous tous, je prie avec amertume ».

En effet, les Philippiens étaient loin d’être parfaits…et en France, nous sommes éduqués pour critiquer ce qui ne va pas !

Mais Paul n’est pas français. Il est citoyen du Royaume de Dieu. Il voit d’abord les qualités des personnes, ce qu’elles réussissent. Il en est reconnaissant et l’exprime ouvertement. Cette attitude positive lui procure de la joie alors qu’il est en détention.

Waouh ! J’ai envie d’adopter son attitude ! Et vous ?
Vis-Le

Prière

Et si tu priais pour des personnes que tu connais en remerciant Dieu pour qui elles sont, leurs qualités, leurs bonnes actions ?
J'aime, je partage
J'aime, je partage

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.