20Alors Job s'est levé. En signe de deuil, il a déchiré son vêtement et s'est rasé la tête. Puis il s'est mis à genoux, le front contre le sol. 21Il a dit : « Je suis sorti tout nu du ventre de ma mère. Je retournerai tout nu dans le ventre de la terre. Le SEIGNEUR a donné, le SEIGNEUR a repris. Il faut remercier le SEIGNEUR ! »

Pas si facile à dire… pour de vrai.

Entraînés par la foule, nous chantons à tue-tête des refrains terribles sur des musiques conquérantes comme si c’était vraiment trop super-chouette : « tu donnes et tu reprends, mon cœur choisit de dire bénis soit ton nom ». Puis nous rentrons à la maison en fredonnant et là, une fois seul, peut-être que nous pensons vraiment à ce que nous avons exprimé.

À, quoi est-ce que cela correspond ? J’ai déjà de la peine à donner, donc si en plus on me reprend ce que j’ai, ce que j’aime ! D’ailleurs une parole de mon enfance me revient : « donner c’est donner, reprendre c’est voler ! » Honnêtement, est-ce que je bénirais le nom de quelqu’un qui vient de me déposséder ?

Pour Job, ça n’était ni joyeux ni facile, mais certainement que c’était vrai !
Guide biblique développé par la Ligue pour la lecture de la Bible.
Logo Bible en 6 ans
Lectionnaire Bible en 6 ans © Fédération Protestante de France 2007
Traduction de la Bible utilisée : Parole de Vie © Société biblique française
 



 
 Recevoir une notification